Les formes de nickel dans le monde

Il existe deux types de minerais de nickel dans le monde : les minerais sulfurés et les minerais oxydés. En Nouvelle-Calédonie, ils sont oxydés. La particularité : en récupérant le nickel métal, on récupère aussi du fer. Un produit deux en un.
 
Les minerais sulfurés sont associés à des roches éruptives. En plus du nickel, ces minerais peuvent comporter du cuivre, du cobalt et des métaux précieux (or et platinoïdes).

Ces minerais sont exploités en Russie, au Canada et en Australie… Ces gisements sont majoritairement très anciens puisqu’ils datent de 1,8 à 2,7 milliards d’années.

En général, ces gisements sont exploités en mines souterraines. Actuellement, ce sont les minerais sulfurés qui fournissaient la plus grande partie de la production mondiale de nickel.

Les minerais oxydés sont présents dans des sols développés en climat tropical sur des roches ultramalfiques.

Ces minerais sont exploités dans des mines à ciel ouvert en Nouvelle-Calédonie, en Indonésie, à Cuba, en République Dominicaine, en Colombie, au Brésil, en Australie et aux Phillipines.

Des ressources en minerais oxydés sont également connues au Vénézuéla, en Côte d’Ivoire, à Madagascar, en Inde, en Birmanie, au Vietnam et en Papouasie Nouvelle-Guinée.