L'avenir, l'hydrométallurgie

Au plan industriel, la SLN a sécurisé ses ressources minières pour les 40 ans à venir tout en se projetant sur l’après garniérite avec le traitement des latérites par l’hydrométallurgie dont le Groupe ERAMET a acquis l’expertise.
02_vision_sln_0.jpg
Un projet d'usine hydrométallurgique est envisagé dans le Sud calédonien pour l’après pyrométallurgie (traitement des garniérites) afin d’y traiter les minerais latéritiques des centres miniers de la SLN notamment de la côte Est, mais aussi ceux de massifs miniers du grand Sud. Des concessions avaient été attribuées puis retirées à ERAMET-SLN et à son partenaire industriel international. Les deux groupes espèrent se les voir réattribuer afin d’y développer un grand projet. Le groupe ERAMET et sa filiale SLN travaillent en effet depuis des années sur un projet d’usine en s'appuyant notamment sur les performances innovantes de la technologie développée par ERAMET Research pour le projet hydrométallurgique de Weda Bay Nickel, filiale indonésienne du groupe ERAMET.
 
Prony