Dès la prospection

La SLN dispose d’une grande expérience de l’exploitation minière. Les gisements sont définis par des études géologiques, géochimiques et géophysiques avant d’être modélisés. L’extraction est constamment guidée par la géologie de planification minière et de pré-exploitation. Elle est effectuée grâce à des pelles hydrauliques, des bulls, et de très gros camions miniers. Le transport du minerai vers les minéraliers est quant à lui effectué par convoyeur ou par téléphérique voire des camions.
01_Process_minier_0.jpgProspectant sur photos, sur cartes, puis sur le terrain, les géologues de la SLN analysent les saprolites affleurantes et repèrent les zones favorables. Des campagnes de sondages, réalisées par héliportage depuis 1987 afin d’éviter l’ouverture de pistes et de minimiser l’impact sur l’environnement, permettent d’évaluer le gisement, le tonnage des réserves, la teneur en nickel, ainsi que les caractéristiques chimiques globales.
L’intérêt économique de chaque site est ensuite confirmé (ou non) par les équipes des projets miniers qui élaborent le tracé des futures carrières, des routes, des installations…  ainsi que les coûts de production.

Par an, la SLN consacre à la géologie (prospection et recherche) des moyens humains et matériels à la hauteur de cette priorité : Près de 2 milliards CFP, soit plus de 200 km de sondages de reconnaissance.
Chiffres clés des sondages héliportés

Chaque année, la SLN effectue environ 500 sondages héliportés.
Une campagne type représente entre 50 et 100 sondages et dure 1 à 3 mois.
Un sondage complet, réhabilitation de la zone comprise, prend en moyenne 3h (hors impondérables météo).
Un sondage héliporté c’est :
  • 30 personnes,
  • 1 hélicoptère gros porteur pour le levage des machines,
  • 1 hélicoptère léger pour le transport des personnes,
  • 4 mini-pelles rétro,
  • 4 sondeuses.